Vous savez que vous êtes à Yakoutsk quand…

  • Les marches d’un escalier ne sont pas toutes de la même taille

J’ai dû trébucher au moins 3 fois en 24 heures ! C’était d’ailleurs très comique. J’arrive avec ma valise au pied de l’escalier, un petit garçon me demande très poliment de m’aider, je refuse très fièrement parce qu’il est petit après tout, et là, … La marche plus haute que les autres fait que la suivante paraît plus basse. Je me suis étalée dans l’escalier avec ma valise au nez de mes futurs élèves ! J’étais morte de rire intérieurement mais j’ai essayé de garder mon sérieux et surtout ma fierté ! Donc prenez garde, ouvrez l’oeil !

  • Les couverts en plastique et les serviettes en papier se vendent à l’unité

Sur un présentoir à cartes de voeux, j’ai aperçu dans un magasin une série de serviettes en papier vendue à la pièce, pour 2 ou 3 roubles (ce qui fait cher le paquet de 50 serviettes tout de même). Pour l’histoire des couverts, j’en ai été témoin à l’arrivée. J’achète un paquet de cuillères en plastique et la vendeuse commence à toutes les compter… Je lui demande pourquoi, elle me dit que c’est à l’unité ! Bon ben j’en ai besoin que de deux ou trois alors, je vais pas dépenser 200 roubles en couverts en plastique !

C’est d’ailleurs la même chose pour les yaourts. J’avais eu la blague à Moscou : une vingtaine de roubles pour 4 yaourts, ça me semblait bon marché, mais il fallait multiplier le prix par quatre ! Donc on peut sans problème n’en prendre qu’un seul si l’on en veut qu’un seul ! Ce qui évite le gaspillage tout de même !

  • On paie en descendant du bus

En Yakoutie, on monte dans le bus par l’arrière et on descend par l’avant, et on paie à la sortie. Voilà qui est fort intelligent : les gens ont tranquillement le temps de chercher leur monnaie (18 roubles, soit 0,42 € selon le cours du jour) pendant le trajet et donner l’argent au conducteur en descendant du bus ! C’est surtout pratique en hiver, pour ne pas refroidir tout le bus avec une file d’attente sur les marches. Il n’y a pas de carte de voyage, il faut payer en argent liquide. Seules les cartes d’abonnement existent.

  • La laitue se vend par feuille

Dans plusieurs magasins, j’ai eu l’occasion de voir des paquets de 4-5 feuilles de salade (qui se vendent au prix fort). Il est évident que peu de Yakoutes cultivent la laitue ! Il en va de même pour tous les légumes et fruits : ceux-ci sont peu abondants et surtout, pas toujours très frais. Ils viennent souvent de Chine et ne sont franchement pas goûteux (j’ai goûté une pomme une fois, INFECTE). D’ailleurs, à ce sujet, il y a quatre jours est paru un article dans la presse locale pour alerter la population de Yakoutsk : les fruits et légumes en provenance de Chine seraient dangereux. Selon un scientifique qui a analysé des concombres, tomates et pomme importées de Chine, ces aliments contiendraient des nitrates en abondance, bien au-delà des limites autorisées. (Article complet, en russe, ici)

Mieux vaut donc consommer local : d’excellentes baies (groseilles, fraises des bois…), concombres et tomates vendues dans la rue par une babouchka de sa propre production…

  • On vous témoigne de l’urbanité

Vous connaissez la Russie et vous trouvez cela normal de ne pas tenir la porte à la personne qui vous suit et de ne même pas adresser un regard au vendeur lorsque vous pénétrez dans une boutique ? Retournez à Moscou ! À Yakoutsk, les gens (Yakoutes et Russes) sont fort urbains : vous leur tenez la porte et ils vous remercient en souriant, les vendeurs vous accueillent chaleureusement et vous proposent leur aide si besoin. Les gens sont beaucoup moins froids que ceux que j’ai eu l’habitude de côtoyer à Moscou. Par exemple, je cherchais un lexique russe-yakoute, et la vendeuse a téléphoné a une de ses amies pour voir si elle l’avait et pour aller voir sur internet si il était toujours édité. Vous connaissez beaucoup de gens qui feraient ça chez nous ?!

  • Les bâtiments se dressent sur pilotis
Le bâtiment où je suis, à environ 50 cm du sol.

Le bâtiment où je suis, à environ 50 cm du sol.

Les hivers étant très rudes et les couches ne neige très épaisses, les constructions se dressent sur pilotis et un escalier permet de surélever la porte d’entrée (histoire de ne pas être bloqué par la neige).

  • Les tuyaux de gaz ne sont pas enfouis dans le sol

Et pour cause : la Yakoutie se trouve en zone de pergélisol (permafrost). Il est donc impossible de creuser pour cacher la tuyauterie dans le sol.

Paysage typique lorsque l’on s’éloigne du centre-ville (Cette photo provient du site de la BBC. Je me suis fait enguirlander par un habitant lorsque j’ai voulu prendre une photo semblable, parce qu’il pensait que j’étais une espionne sans doute !)

  • La campagne se confond à la ville

Lorsque vous vous baladez dans Yakoutsk, vous croisez des maisons en bois datant du XIXe siècle et des bâtiments ultra-modernes, des coins verts et paisibles se reflètent à une chaussée bondée et bruyante, le bitume rencontre la terre. On ne s’ennuie pas en se promenant dans Yakoutsk !

Yakoutsk se donne des airs de campagne

Yakoutsk se donne des airs de campagne

To be continued…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s