De Yakoutsk à Kepteni

« Elle est étrangère, ça lui plaît le paysage ici. »

Samedi 6 juin, nous embarquons dans un mini-bus en direction de Kepteni, petit village situé à cinq heures au nord de Yakoustk.

Si l’on se plaint de l’état de nos routes en Wallonie, cela n’a rien à voir avec les pistes sur lesquelles nous roulons ici. Il avait plu des hallebardes la veille du départ, et le chemin, en terre et en sable, ne pouvait qu’en pâtir.

Après la pluie, la boue !

Après la pluie, la boue !

Une route de Sottintsy.

Une route de Sottintsy.

Nous fonçons à toute vitesse sur une route des plus cabossée, non sans un sentiment de liberté, de légèreté, comme si rien ne pouvait nous arrêter. Le paysage qui nous entoure est simplement merveilleux : des étendues d’herbe à perte de vue, quelques maisons en bois. On respire. Vous avez le sentiment d’être privilégié, d’être seul au bout du monde et de voler un moment d’intimité à la terre. Il y a sans doute des endroits plus paradisiaques, mais je vous promets que vous serez empli de ce sentiment de plénitude en Sibérie. Des bouleaux, des pins, des alaas [étendues d’eau], des lacs, du vide… Vous êtes dans un endroit qui n’est pas modulé pour satisfaire aux touristes étrangers. Non, vous êtes au coeur de la vie des Yakoutes qui vivent dans les villages que vous traversez et vous partagez quelques minutes de leur existence, avec tout le respect que cela implique.

Hutte permettant de stocker le charbon.

Hutte permettant de stocker le charbon.

Une impression que le temps s'est arrêté...

Une impression que le temps s’est arrêté…

Un vrai "balagan" (yourte d'hiver).

Un vrai « balagan » (yourte d’hiver).

Nous traversons environ 50 km de forêt pour rejoindre Kepteni.

Nous traversons environ 50 km de forêt pour rejoindre Kepteni.

Une pompe à essence perdue au coeur de la taïga.

Une pompe à essence perdue au coeur de la taïga.

DSC01570

Pour rejoindre Kepteni, il faut traverser la Léna. C’est évidemment plus facile et simple lorsque vient l’hiver et que le fleuve se transforme en avtozimnik, une route de glace balisée. Ici, il faut se rendre à Kangalassy pour prendre le bac qui nous emmènera de l’autre côté de la rive, à Sottintsy. La traversée dure environ une heure et coûte 100 roubles par passager et 350 roubles par voiture (il faut payer et pour la voiture, et pour vous-même, ce qui n’est de toute façon pas cher si l’on convertit en euros, environ 2,50 € et 9 €). Le bateau assure la traversée 7 à 8 fois par jour, de 6h du matin à 18h. Si vous veniez à vous retrouver en Yakoutie et à devoir traverser la Léna, si vous comptez sur le dernier bac, soyez à l’endroit d’embarquement bien à l’avance sous peine de rester de l’autre coté de la rive et attendre 6h du matin…

Si vous n’avez pas de chance, le temps vous jouera un mauvais tour et vous passerez la traversée à l’intérieur du bus tout en profitant de piquer un somme bien mérité. Il est stipulé qu’il est interdit de se trouver dans l’habitacle de votre automobile durant toute la traversée, règle que personne ne respecte, et pour cause, le bateau est tellement chargé qu’il est pratiquement impossible d’ouvrir sa portière. Néanmoins, il est possible de profiter du paysage entre les voitures et la barrière du pont. J’étais assise à côté d’une petite fille qui m’apprenait quelques mots de Yakoute dans la voiture, et je lui dis que je vais faire quelques photos et que je reviens. Elle demande : Pourquoi ? Son père lui répond : Elle est étrangère, ça lui plaît le paysage ici. Je lui demande donc : Mais vous, ça ne vous plaît pas ? Moi, pfff, non, je le connais par coeur…, me répond-t-il, tout en replaçant sa casquette sur son visage pour se replonger dans sa sieste.

Depuis le bac sur la Léna

Depuis le bac sur la Léna.

Des pêcheurs au loin.

Des pêcheurs au loin.

Comment peut-on rester indifférent face à ce tableau ?

Comment peut-on rester indifférent face à ce tableau ?

Après cinq heures de route, nous rejoignons Kepteni. Deux rues relativement larges en terre, des maisons en bois, des vaches dans la rue, je vous ferai découvrir ce petit village dans un prochain billet !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s